​Acquisition et repositionnement stratégique (2012-2014)

Après avoir assuré sa croissance par la conquête de nouvelles parts de marché, SSQ procède à quelques acquisitions pour renforcer sa position en assurance vie, en assurance automobile et en assurance voyage. L'assureur adopte aussi un nouveau plan stratégique, qui comporte un repositionnement du secteur investissement et retraite, ainsi qu'un premier plan de développement durable et de responsabilité sociétale. Ces orientations s'accompagnent d'une volonté très ferme de maintenir le caractère distinctif de la mutuelle.

SSQ Groupe financier écrit une nouvelle page de son histoire en 2012.

L'acquisition d'AXA Assurance Vie inc.

L'achat de la filiale canadienne d'assurance vie d'AXA, avec ses bureaux régionaux d'un océan à l'autre et son réseau de distribution, constitue une étape importante de l'offensive de SSQ au Canada. Elle témoigne d'une double volonté d'accélérer la croissance et de diversifier les activités.

Annoncé le 26 septembre 20111, le marché est conclu en janvier 2012. Comme l'assureur français veut redéployer ses activités vers des zones géographiques à plus forte croissance et que SSQ Groupe financier souhaite renforcer sa position, jusque-là marginale, en assurance-vie individuelle, la transaction survient à point nommé pour les deux sociétés. L'entité est cependant acquise de la compagnie Intact Corporation financière, spécialisée en assurance de dommages, qui avait racheté plus tôt la totalité des actifs d'AXA Canada.2

Avant cet achat, les activités en assurance individuelle de SSQ se limitaient à des produits offerts aux participants de régime collectif sur le point de partir à la retraite. Le président-directeur général, René Hamel, explique que l'objectif principal de cette transaction est « de compléter l'arsenal de SSQ ».3

Avec l'achat d'AXA, rebaptisée SSQ, Société d'assurance inc. (SSQ Assurance), l'assureur de Québec se dote d'une filiale en assurance vie et il peut étendre le réseau de distribution de ses produits à l'échelle canadienne avec de nouveaux bureaux à Vancouver, Calgary, Toronto et Halifax. AXA compte sur un réseau d'un peu plus de 2 000 conseillers. La filiale SSQ Assurance mise sur la synergie entre ce réseau pancanadien et celui du secteur investissement et retraite. René Hamel explique en entrevue au Journal de l'assurance : « Avant, le représentant d'AXA partait avec une valise de produits d'assurance vie et celui de SSQ avec une valise de produits d'investissement. Aujourd'hui, les deux partent avec une valise complète».4 La transaction procure en outre à SSQ un portefeuille de 50 millions de dollars en produits d'assurance collective dans des créneaux très spécialisés (travailleurs expatriés, maladies graves, etc.).

Le montant de la transaction s'élève à 300 millions de dollars. Elle est financée par une injection de capitaux du Fonds de solidarité FTQ, actionnaire de SSQ à 71 %. Cet engagement financier nécessite une révision de la structure de décision afin d'assurer une meilleure représentation de l'actionnaire principal. La majorité des sièges demeure toutefois sous le contrôle des assurés mutualistes. L'accueil très favorable du marché et des conseillers permet de fonder de grands espoirs sur l'avenir de ce nouveau secteur d'activité, dont les primes atteignent 151 millions en 2012.

L'intégration d'AXA pose néanmoins un défi de taille à SSQ. La complémentarité des deux organisations facilite cependant l'opération. Grâce à la collaboration de tous les employés, le plan d'intégration est exécuté avec succès. Les résultats obtenus avec la relance des produits d'assurance individuelle jumelée au rehaussement du service à la clientèle pour qu'il réponde aux standards de SSQ en témoignent de façon éloquente. Les ambitieux objectifs de vente fixés dès la première année sont atteints et les ventes de 2013 représentent environ le triple de celles qu'enregistrait AXA.

D'autres acquisitions

L'acquisition d'AXA Assurance Vie inc. est précédée et suivie par d'autres acquisitions de compagnies de distribution de produits d'assurance de remplacement, d'assurance crédit auprès des clients de concessionnaires automobiles et de marchands de véhicules récréatifs. Ces compagnies, fusionnées entre elles, sont regroupées à Trois-Rivières sous le nom de SSQ Évolution. En 2014, SSQ acquiert assurancevoyages.ca, un distributeur d'assurance voyage. Ces acquisitions lui permettent d'élargir la gamme de ses produits : SSQ est beaucoup mieux outillé pour poursuivre sa croissance au pays.

Plan stratégique 2013-2017

Le nouveau plan stratégique de SSQ vise une forte croissance organique dans tous les secteurs d'activités, en maintenant un équilibre entre la performance et la prise de risques dans le respect des valeurs mutualistes de l'entreprise. Cela dit, une vigie de marchés et d'acquisitions potentielles a été instaurée, mais les projections financières sont basées strictement sur la croissance interne. SSQ mettra également davantage l'accent sur les nouvelles technologies, soit les affaires électroniques.

L'assurance collective demeure le fer de lance de SSQ. L'entreprise réalise dans ce secteur autant de ventes à l'extérieur du Québec qu'au Québec, où elle a repris le premier rang en 2013. Les ventes dépassent aujourd'hui les 200 millions de dollars alors qu'elles se situaient à 20 millions de dollars à la fin des années 1990. L'assureur mise plus que jamais sur la qualité du service offert aux assurés, notamment par le recours aux nouvelles technologies, et son offre de produits bonifiée dans les protections classiques et les protections spécialisées.

Le secteur investissement et retraite atteint lui aussi de nouveaux jalons en 2012 avec des ventes qui dépassent le cap du milliard de dollars. Le secteur fait alors l'objet d'un repositionnement stratégique. SSQ reste dans les produits d'épargne individuelle distribués par un réseau de courtiers et de conseillers financiers à la grandeur du Canada. SSQ conserve aussi la gestion des placements des caisses de retraite, parce qu'il dispose d'une plateforme de fonds distincts très riche. Il se retire cependant de l'administration des régimes collectifs de retraite, ce qui met fin à une collaboration de longue date avec Bâtirente et Fondaction.5 Il vend son portefeuille de régimes collectifs à l'Industrielle Alliance.

Dans la foulée de cette réorientation, une entente est signée avec le Fonds de solidarité FTQ afin d'offrir aux actionnaires les produits d'épargne et de retraite.6 De plus, le réseau de distribution des produits d'investissement, de retraite et d'assurance individuelle de SSQ s'est enrichi de quelque 3 000 nouveaux courtiers à travers le Canada, au cours des deux dernières années.7

SSQauto poursuit la refonte de ses systèmes opérationnels, tout en continuant d'innover. Le Programme KiloMC, qui est lancé en 2012,8 est une nouveauté dans l'industrie. La tarification est adaptée au kilométrage parcouru par l'assuré. L'idée n'est pas nouvelle, mais la formule développée par SSQauto est originale, étant donné que c'est l'usager lui-même qui identifie son kilométrage annuel moyen, alors qu'on installe habituellement un système de surveillance électronique dans le véhicule. Avec l'Atelier en directMC, un outil mis en ligne en 2013, l'assuré peut être informé, par courriel ou texto, de l'avancement des travaux de réparation sur son véhicule. Lors de l'annonce de l'initiative, on ne manque pas de souligner que le service cadre très bien avec les valeurs d'accessibilité et de transparence de l'entreprise.9

La filiale immobilière de SSQ demeure très active. Les infrastructures de la Cité Verte une fois complétées, on procède à la vente des maisons et condos et à la location des espaces commerciaux. À l'automne 2013, l'Ordre des urbanistes du Québec a inscrit la Cité Verte à son palmarès des 50 projets marquants des 50 dernières années au Québec, à côté de réalisations majeures comme l'Expo 67, le Métro de Montréal et le site patrimonial du Vieux-Québec.

La direction de SSQ envisage de rapatrier tout le personnel de Québec sur le boulevard Laurier à la suite de l'achat du 2475, boul. Laurier, qui est adjacent à ses bureaux. Dans la grande région de Montréal, c'est à Longueuil que les employés, dispersés sur cinq sites, seront regroupés à compter de 2016, dans la Tour SSQ mise en chantier près du pont Jacques-Cartier et de la station de métro à la Place Charles-Le Moyne.

Grâce à ses acquisitions, SSQ a franchi de nouveaux sommets. Le bilan du plan stratégique 2008-2012 montre que l'actif sous gestion et administration est passé de 4,3 milliards à 10,9 milliards de dollars. Quant à l'avoir des actionnaires, il est passé de 236 à 378 millions de dollars. Et les résultats de la première année du nouveau plan vont dans le même sens avec des contributions aux bons résultats de tous les secteurs d'activités. SSQ est également une entreprise en excellente santé financière, ayant obtenu en 2012 de l'agence réputée A.M. Best10 la note A– (Excellent) pour sa solidité financière et la note a– pour la qualité de son crédit. En plus d'amener dans l'entreprise 250 nouveaux employés, l'acquisition d'AXA entraîne certains réaménagements à la direction de SSQ.

Le capital humain est, par ailleurs, appelé à se mobiliser autour du Plan de développement durable et de responsabilité sociétale qui est adopté en 2012.

Des employés mobilisés

SSQ Groupe financier compte aujourd'hui environ 2 000 employés à son siège social et dans ses divers bureaux régionaux. La qualité du service est toujours au cœur des préoccupations de l'entreprise. René Hamel explique : « Notre objectif est de garantir à nos clients une expérience des plus agréables à chaque contact, que ce soit en personne, par voie électronique, téléphonique ou par courrier».11 SSQ compte sur une expertise, qui est assurée par des programmes de formation, le maintien d'un environnement de travail de qualité et le souci d'assurer la relève.

Les gestionnaires ont accès au programme LEAD sur le perfectionnement au leadership et au nouveau Centre d'expertise en gestion du changement. Le personnel continue aussi de bénéficier des cours LOMA. Enfin, une politique de communication interne, mise en place en 2012, vise à favoriser les échanges entre la direction et les employés.

Depuis 2009, SSQ Groupe financier se qualifie à la norme comme Entreprise en santé qui vise le maintien et l'amélioration durable en matière de santé, en vue d'offrir un environnement de travail sain. En 2011, SSQ est l'une des seules entreprises au Québec à avoir obtenu la certification Entreprise en santé − Élite. Le programme La vie en forme offre une vaste gamme d'activités de promotion et de prévention de la santé axées sur les saines habitudes de vie, la santé psychologique, la conciliation entre le travail et la vie privée et de saines pratiques de gestion. D'autres prix, dont certains à l'échelle canadienne, reconnaissent les efforts constants de SSQ afin de promouvoir la santé et le mieux-être au travail.

Le recrutement du personnel demeure un défi pour les assureurs, en particulier dans la grande région de Québec. Depuis mai 2014, c'est René Hamel qui préside le Centre de développement en assurances et services financiers (CDASF). Les objectifs de cet organisme créé en 2007 demeurent d'actualité compte tenu du développement des compagnies d'assurance de Québec et de Lévis. Comme employeur, SSQ mise sur la relève par des mesures comme le réseautage avec les institutions d'enseignement, des campagnes de recrutement et des stages en entreprise à l'intention des étudiants en assurance.

Plan de développement durable et de responsabilité sociétale (2013-2017)

En juin 2013, SSQ Groupe financier, dans le cadre de son nouveau plan stratégique, annonce la mise en œuvre de stratégies qui orienteront ses actions et sa gouvernance pour les années à venir. Même si les principes du développement durable et de la responsabilité sociale inspirent depuis longtemps les orientations de l'entreprise, les gestes n'ont jamais été intégrés à un plan d'action étalé sur plusieurs années avec des objectifs précis.

Les divers gestes posés par l'entreprise s'appuient sur les valeurs mutualistes et visent un développement économique socialement responsable et respectueux de l'environnement. Pour SSQ, le développement durable va au-delà du cadre environnemental et doit favoriser le bien-être des individus et l'avancement des communautés. René Hamel explique : « L'économie du XXIe siècle et les défis qu'elle sous-tend commandent que les organisations se mettent au service de la population et qu'elles revoient en continu leurs façons de faire».12

L'intégration des fonctions corporatives

En 2012, SSQ complète l'intégration de ses fonctions corporatives. Ainsi, Serge Boiteau devient conseiller stratégique auprès du président-directeur général, tout en conservant son poste d'actuaire désigné du Groupe. Éric Trudel, qui cumule une vingtaine d'années d'expérience au sein de l'entreprise (en qualité d'actuaire, puis de responsable de comptes majeurs en assurance collective et enfin de vice-président actuariat à la première vice-présidence assurances collective), devient premier vice-président services institutionnels. Il sera désormais chargé du développement corporatif, des services juridiques, de la vérification interne et gestion des risques, ainsi que de l'actuariat corporatif, de la réassurance et de la tarification. À ce jour, SSQ est le seul assureur au pays à avoir intégré aussi complètement ses fonctions corporatives.

La Mutuelle : une nouvelle structure, mais le même esprit

L'acquisition d'AXA entraîne quelques changements à l'organigramme, mais la mutuelle conserve son rôle prépondérant chez SSQ. Ainsi, le conseil d'administration de SSQ, Mutuelle de gestion est ramené de 15 à 12 membres. Désormais, ils siégeront tous au conseil de SSQ, Société d'assurance-vie inc. et à ceux de SSQ, Société de participation mutualiste inc. et de SSQ, Société d'assurance inc., la nouvelle entité du Groupe financier.13

Le meilleur des deux mondes

SSQ Groupe financier profite une fois de plus de sa situation unique de mutuelle d'assurance appuyée par « le plus grand réseau québécois d'investissement en capital de développement », le Fonds de solidarité FTQ.

Afin de permettre aux employés des entreprises du groupe actionnaires de SSQ VIE de profiter des résultats de SSQ Assurance inc., le régime d'actionnariat du personnel des entreprises SSQ, qui était en vigueur depuis 1993, fait place à une nouvelle formule. Dorénavant, les employés qualifiés détiendront des unités d'un fonds distinct et exclusif créé par SSQ VIE. Ce fonds ne possédera que des actions de SSQ, Société de participation mutualiste inc..14

En vertu de son engagement financier lui conférant plus de 80 % des actions de SSQ, Société d'assurance-vie inc., le Fonds de solidarité FTQ aurait pu nommer la majorité des administrateurs du conseil. Mais il ne demande que cinq sièges, ce qui laisse le contrôle de l'entreprise aux assurés mutualistes. Pierre Genest explique que « le Fonds croit fermement à l'importance de maintenir une culture mutualiste chez SSQ».15

La vie mutualiste

Cette culture s'exprime de façon concrète par la participation des délégués de partout au Canada à l'assemblée annuelle. Ils sont 181, en 2013, à représenter les mutualistes. SSQ, Mutuelle de gestion continue également de promouvoir les valeurs mutualistes auprès des employés par des sessions de formation où l'on fait valoir les avantages de la formule coopérative et mutualiste. Le comité de promotion de la vie mutualiste prolonge cette action à travers diverses initiatives au cours de l'année. Enfin, une attention spéciale est accordée à la jeunesse, en particulier par le soutien apporté au démarrage annuel d'une coopérative de services, dirigée par des enfants des employés SSQ.

L'année 2012, proclamée Année internationale des coopératives par l'Assemblée générale des Nations Unies, a révélé l'importance de ce modèle économique sur la planète. On a notamment dévoilé un palmarès mondial des 300 plus grandes entreprises coopératives et mutualistes. SSQ figure en bonne place au 193e rang de cette liste qui compte 43 % d'entreprises œuvrant dans l'assurance. L'année a été soulignée par de nombreuses activités,16 dont la participation des membres de la haute direction au premier Sommet international des coopératives qui s'est tenu à Québec, l'organisation de midis-conférences, où des coopérants ont parlé des missions qu'ils ont effectuées à l'étranger avec le concours de SOCODEVI, et un hommage rendu à Yves Demers en nommant la salle de formation principale de SSQ Groupe financier, Formathèque Yves Demers.

SSQ reste un membre actif de la Société de coopération pour le développement international, ainsi que du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité, et de la Fondation pour l'éducation à la coopération et à la mutualité.

Redonner à la communauté

L'esprit mutualiste se manifeste également par l'engagement social, qui est l'un des principes fondamentaux de l'Alliance coopérative internationale. L'entreprise SSQ et ses employés, incluant aussi ses retraités, se font un point d'honneur de manifester leur solidarité avec les défavorisés de la société. Cet engagement se traduit de diverses façons.

En 2013, René Hamel accepte de coprésider la Campagne Centraide dans le région de Québec et Chaudière- Appalaches. Collectivement, les employés, les retraités et l'entreprise elle-même remettent 258 000 $ à cet organisme qui est, depuis plusieurs années, le principal bénéficiaire de l'aide de SSQ.17 Les fonds récoltés dans le cadre du Marathon SSQ permettent également de soutenir chaque année une œuvre différente. En 2013, c'est la Maison de Lauberivière, située en basse-ville de Québec, qui a bénéficié de l'argent amassé (128 000 $) et du bénévolat des employés de SSQ sous la forme d'une soupe populaire et d'une collecte de vêtements.18 Et en 2014, c'est une somme de 106 423 $ qui a été versée pour la réalisation du projet Seinbiose de la Fondation du CHU de Québec.19

L'encouragement à la pratique du bénévolat est l'un des gestes qui figurent au plan de développement durable et de responsabilité sociétale de SSQ. Dans ce but, l'employeur soutient financièrement les employés qui se dévouent pour leur communauté. Par ailleurs, l'entreprise a consacré, en 2013, 1 % de son bénéfice net à diverses fondations ou organismes œuvrant dans les principales villes où elle est présente. Des critères écoresponsables sont désormais intégrés dans les politiques de dons et commandites. De son côté, la Fondation SSQ poursuit son soutien à des groupes qui œuvrent auprès des jeunes.

Conclusion

Les années 1985-2014

Aujourd'hui, SSQ Groupe financier apparaît comme une entreprise avec un modèle d'affaires porteur. À l'heure où le modèle libéral est remis en question par des scandales financiers et dans le contexte d'un développement durable, le modèle mutualiste conserve toute sa pertinence. Avec plus d'un million de titulaires de polices et de contrats, environ 2 000 employés et un actif sous gestion de près de 11 milliards de dollars, SSQ Groupe financier est devenu une grande entreprise financière canadienne. Une réussite d'autant plus remarquable que le parcours a été semé d'embûches.

SSQ Groupe financier a su diversifier ses activités et occupe dorénavant tous les créneaux où il souhaitait être présent en offrant une gamme étendue et diversifiée de produits et services répondant aux besoins de sa clientèle :

  • Assurance collective
  • Assurance individuelle
  • Assurance de dommages
  • Investissement
  • Immobilier

Le positionnement au Canada paraît très prometteur et la notoriété du Groupe ne cesse de s'accroître. Maintenir la qualité du service, prendre le temps d'écouter nos clients, tout en s'appuyant sur les valeurs humaines promues par l'entreprise tout au long de son histoire, et ce, tout en restant compétitif et efficace, voilà la clé du succès. René Hamel, son président-directeur général, voit l'avenir avec optimisme, car SSQ Groupe financier est une institution financière moderne et performante avec : Les valeurs à la bonne place !

 


  1. SSQ Groupe financier, communiqué du 26 septembre 2011, Nouvelle acquisition majeure pour SSQ Groupe financier.
  2. Rose-Line Brasset, entrevue avec René Hamel, 26 novembre 2012. Quatorze entreprises étaient en lice, mais c'est la soumission de SSQ qui a été retenue par Intact.
  3. Jacques Saint-Pierre, entrevue avec René Hamel, 20 août 2014.
  4. Alain Thériault, « Avec l'achat d'AXA Vie, SSQ réaffirme sa confiance dans l'assurance vie malgré la tourmente », Le journal de l'Assurance, 21 février 2012, (page consultée le 11 juin 2013).
  5. Jacques Saint-Pierre, entrevue avec René Hamel, 20 août 2014.
  6. SSQ Groupe financier, Rapport annuel 2013, p. 18.
  7. Ibid.
  8. SSQ, Groupe financier, communiqué du 28 février 2012, (page consultée le 27 juin 2013).
  9. « Une première au Canada : l'Atelier en directMC Suivez en temps réel les étapes de réparation de votre véhicule grâce à SSQauto ! », Communiqué de SSQauto, 15 janvier 2013, (page consultée le 26 août 2014).
  10. Spécialiste mondial de l'industrie de l'assurance. SSQ Groupe financier, Rapport annuel 2012, p. 14.
  11. SSQ Groupe financier, Rapport annuel 2012, p. 18.
  12. SSQ Groupe financier, communiqué du 17 juin 2013, « Plan de développement durable et de responsabilité sociétale de SSQ Groupe financier », (page consultée le 28 août 2014).
  13. SSQ, Mutuelle de gestion, Rapport annuel 2011, p. 3.
  14. SSQ, Mutuelle de gestion, Rapport annuel 2012, p. 3.
  15. SSQ, Mutuelle de gestion, Rapport annuel 2011, p. 3.
  16. SSQ, Mutuelle de gestion, Rapport annuel 2012, p. 2-3.
  17. SSQ Groupe financier, Rapport annuel 2013, p. 20.
  18. Ibid.
  19. SSQ Groupe financier, communiqué du 26 septembre 2014, (page consultée le 10 octobre 2014).